lou-legion-loup-alpha

Loup Alpha -

Comment un loup devient-il Alpha ?

de lecture - mots

Dans les études sur les animaux sociaux, le mâle le plus haut placé est désigné comme l'alpha. Selon l'espèce, les mâles, les femelles ou les deux peuvent être des alphas. Lorsqu'un mâle et une femelle remplissent ce rôle ensemble, on les appelle parfois la paire alpha.

Les animaux alpha bénéficient généralement d'un accès préférentiel à la nourriture, bien que l'étendue de cet accès varie considérablement d'une espèce à l’autre.

Les alphas peuvent atteindre leur statut par une force physique et une agressivité supérieures, ou par des efforts sociaux et la création d'alliances au sein du groupe ou plus souvent, simplement en se reproduisant et en étant le parent de tous les membres de leur meute. 

L'individu ayant le statut d'alpha change parfois, souvent à la suite d'un combat entre l'animal dominant et un animal subordonné. Ces combats sont souvent à mort.

Chez les loups (Canis Lupus), le mâle alpha est souvent représenté menaçant avec à ses côtes un loup solitaire hurlant à la lune. Le mâle alpha n’a pas peur. Ce prédateur ignore ses détracteurs et se lance seul pour dominer ses proies.

 loup-legion-loup-alpha-meute

Le loup alpha, d’où ça vient ? 

L'idée de l'existence de loups alpha (et bêta) est née de Rudolph Schenkel de l'Université de Bâle en Suisse, qui a étudié une meute de loups vivant dans un zoo dans les années 1940.

Schenkel a observé que les loups étaient en compétition pour le statut au sein de leur propre meute, et que de ces rivalités émergeait une sorte de paire alpha. Un loup de tête qui était le chien mâle ainsi qu’une femelle de tête.

En 1970, le scientifique américain L. David Mech a écrit un livre intitulé "The Wolf ». Ce livre a grandement développé les recherches de Schenkel et a popularisé l'idée de loups alpha et bêta et la dynamique sociale leader/subordonné des meutes de loups.

 Les deux chercheurs ont décrit cette dynamique comme une compétition pour le rang, les alphas étant ceux qui sont dominateurs, agressifs et violents, et qui utilisent ces qualités pour combattre leurs rivaux afin de devenir le chef suprême de la meute.

La culture populaire a rapidement repris cette conception du loup alpha, ainsi que toute la distinction entre alpha et bêta, et l'a appliquée aux humains, en particulier aux hommes. D'où l'idée que pour être un mâle alpha, il ne faut pas faire de prisonniers, faire ce qui vous plait, prendre ce qui est à vous et traquer votre gibier.

 

Il y a juste un problème avec cette idée.

Les recherches sur lesquelles elle est basée se sont avérées très imparfaites.

Ci-dessous, nous allons explorer le mythe et la réalité du loup alpha. Comme nous le verrons, se tourner vers les loups pour s'inspirer du comportement humain peut en fait être utile et inspirant,

mais seulement si vous avez une conception correcte de ce en quoi consiste ce comportement.

loup-legion-loup-alpha-foret-solitaire

Voici ce que signifie réellement être alpha comme le loup.  

Pendant la plus grande partie du 20e siècle, les chercheurs ont cru que des meutes de loups gris se formaient chaque hiver parmi des loups indépendants et non apparentés qui vivaient près les uns des autres.

Ils étaient parvenus à cette conclusion en observant des groupes de loups qui avaient été prélevés dans différents zoos et jetés ensemble en captivité.

Dans ces circonstances, les chercheurs ont observé que ces carnivores organisaient la hiérarchie des meutes sur la base de l'agression physique et de la domination. Le loup mâle alpha, en effet, était le loup dominant.

Mais certains chercheurs ont alors décidé qu'ils devaient en fait essayer d'observer comment la formation des meutes se fait dans la nature.

Au lieu de former des meutes d'individus sans lien de parenté, dans lesquelles les alphas rivalisent pour s'élever au sommet, les chercheurs ont découvert que les meutes de loups sauvages sont en fait constituées de petites familles de loups.

Les loups sont en fait une espèce généralement monogame, dans laquelle les mâles et les femelles s'accouplent pour la vie. Ensemble, ils forment une meute qui compte généralement de 5 à 11 membres : le couple et leurs progénitures, qui restent avec la meute jusqu'à l'âge d'un an environ, puis partent chercher leurs propres compagnons et forment leur propre meute.

loup-legion-loup-alpha-foret

Le couple partage la responsabilité de diriger la famille et de s'occuper des petits lorsqu’ils sortent de la tanière. Dans la terminologie humaine du 21e siècle, ils sont co-parents.

Et en tant que parents, et en dirigeant leurs louveteaux subordonnés, les compagnons représentent une paire d'alphas. Le mâle alpha, ou chef de meute, est au sommet de la hiérarchie masculine de la famille et la femelle alpha est au sommet de la hiérarchie féminine de la famille. 

En d'autres termes, les loups mâles alpha n'acquièrent pas leur statut par l'agression et la domination des autres mâles, mais parce que les autres loups de la meute sont sa compagne et ses louveteaux. Il est le patriarche de la meute

Et comme tout bon père de famille, un loup mâle alpha protège sa famille et la traite avec gentillesse, générosité et amour.

Après avoir observé les loups gris à Yellowstone pendant plus de vingt ans, le chercheur Richard McIntyre a rarement vu un loup mâle alpha agir agressivement envers sa propre meute. Au lieu de cela, un père alpha reste dans les parages jusqu'à ce que ses chiots aient atteint leur pleine maturité.

loup-legion-alpha-collection

Il chasse seul ou avec sa compagne et ses louveteaux pour nourrir la meute (et attend parfois qu'ils soient rassasiés avant de creuser lui-même), il malmène ses petits (et prend plaisir à les laisser gagner), et va même jusqu'à s'occuper des avortons de sa meute.

Cela ne veut pas dire que les loups mâles alpha ne sont que des câlins et des baisers. Ce sont bien sûr des prédateurs et des chasseurs féroces, et ils peuvent abattre de grandes proies. Et lorsque sa famille est menacée par des ennemis et des concurrents extérieurs, le mâle alpha la défend farouchement - parfois en sacrifiant sa propre vie pour sauver sa compagne et ses petits.

Cela ne veut pas dire non plus que les loups mâles ne se livrent pas parfois à des démonstrations de domination sociale. 

Ainsi, un loup alpha peut effectivement être violent et s'affirmer lorsque la situation l’exige, et avec un odorat aussi développer que le sien, attention à la morsure

loup-legion-loup-alpha-nature

McIntyre affirmait que "La principale caractéristique d'un loup mâle alpha est une confiance en soi tranquille, une assurance tranquille.

Vous savez ce que vous devez faire ; vous savez ce qui est le mieux pour votre meute. Vous donnez l'exemple. Vous êtes très à l'aise avec cela. Vous avez un effet calmant ». 

Après avoir appris la façon dont ces mammifères forment réellement des meutes, des chercheurs comme L. David Mech sont revenus sur leur théorie initiale des loups alpha.

Ils évitent désormais les termes comme mâle alpha ou femelle alpha pour décrire la hiérarchie des loups, préférant classer les loups chefs comme mâles reproducteurs et femelles reproductrices.

Malheureusement, l'ancienne conception s'est maintenue et de nombreux hommes ont aujourd'hui une idée erronée de ce que signifie exploiter le loup alpha qui sommeille en eux. La réalité d'être un alpha est vraiment beaucoup plus variée, et encore plus inspirante.

 

La paire Alpha, une figure parentale sans faille.

 

Les loups ont donc une certaine réputation imméritée ; ils sont noueux, mordants, bons pour chasser les cerfs, le bétail des fermiers et les vampires, si l'on en croit les films.

Mais ces canidés ont un côté plus doux, plus social.

Pour tenter de sauver certains des derniers loups d'Europe, les scientifiques ont étudié la volonté de ces créatures soi-disant féroces d'aider d'autres de leur espèce.

Ils ont proposé aux loups femelles des petits sans lien de parenté, pour voir comment ils réagiraient. Non seulement les femelles se sont occupées de ces petits perdus, mais elles les ont acceptés comme faisant partie de la famille.

Les scientifiques ont découvert que les loups femelles font d'excellents parents d'accueil pour les petits qui ne sont pas les leurs.

L'étude, publiée dans Zoo Biology, suggère que les louveteaux de loups élevés en captivité pourraient être placés dans des familles de loups sauvages, ce qui augmenterait la population sauvage.

loup-legion-veste-chauffante

Le loup gris (Canis lupus) était autrefois le mammifère le plus répandu au monde.

 

Mais il s'est éteint dans une grande partie de l'Europe occidentale et dans certaines parties des États-Unis contigus, en raison de la destruction généralisée de son habitat et de la persécution délibérée des loups soupçonnés de s'attaquer au bétail.

Depuis, la peur et la haine du loup sont devenues culturellement ancrées, alimentées par des mythes, des fables et des histoires.

En Scandinavie, la sous-espèce européenne de loup gris est en danger, la population restante ne comptant que cinq animaux.

En conséquence, les loups européens sont fortement consanguins et ont une faible variabilité génétique, ce qui les rend vulnérables aux menaces, telles que les épidémies de maladies auxquelles ils ne peuvent pas s'adapter rapidement.

Inger Scharis et Mats Amundin de l'université de Linkoping, en Suède, ont donc lancé le premier programme européen d'élevage de loups gris.

Ils ont travaillé avec des loups élevés dans sept zoos de Scandinavie. En tout, huit petits loups ont été retirés à leurs parents naturels et placés avec d'autres meutes de loups dans d'autres zoos.

Trente-cinq autres louveteaux nés pendant le programme sont restés avec leur mère biologique.

loup-legion-alpha-famille

Les petits ont été déplacés entre quatre et six jours, pour s'assurer qu'ils ont bien reçu le colostrum de leur mère, ou premier lait.

Non seulement les mères nourricières ont accepté les nouveaux petits placés parmi elles, mais elles ont aussi déplacé toute leur portée, y compris le petit nourricier, vers un nouveau site, peut-être pour mieux les protéger.

Le bien-être des petits et le comportement naturel des loups ont été surveillés par un système de caméras de surveillance.

Les chiots en famille d'accueil ont eu un taux de croissance similaire à celui de leurs demi-frères et demi-sœurs de la portée d'accueil, ainsi que de leurs frères et sœurs biologiques de la portée d’origine.

De plus, les petits en famille d'accueil avaient un meilleur taux de survie global, avec 73 % d'entre eux survivant jusqu'à 33 semaines, que leurs frères et sœurs biologiques laissés derrière eux, dont 63 % ont survécu, bien que cette disparité n'ait qu'une signification statistique marginale.

Ce taux de survie est similaire à celui observé chez les petits loups sauvages.

Les scientifiques pensent que les loups peuvent reconnaître leurs petits, mais cette étude suggère qu'ils ne peuvent le faire que lorsque les petits ont entre trois et sept semaines.

Cela laisse une fenêtre d'opportunité dans laquelle le placement en famille d'accueil peut fonctionner.

Si les louveteaux élevés en captivité peuvent être placés dans des familles vivant à l'état sauvage, qui ont déjà des petits d'un âge similaire, non seulement ils auront de bonnes chances de survie, mais ils pourraient contribuer à augmenter considérablement la diversité de la population sauvage, selon les chercheurs.

loup-legion-bracelet

Tout comme les loups sauvages qu'ils rejoindraient, ces louveteaux en famille d'accueil auraient besoin d'être protégés contre les persécutions et la chasse.

Mais leur arrivée pourrait contribuer à préserver l'avenir de l'un des animaux les plus emblématiques de la nature et les plus polarisants.

 

Faire du loup votre animal totem. 

 

 Les animaux peuvent servir de puissants symboles pour nous, les humains. Les symboles deviennent d'autant plus puissants et significatifs que nous comprenons correctement comment l'animal se comporte réellement.

La propension du loup gris à errer et ses prouesses de prédateur en ont fait, depuis des milliers d'années, un puissant symbole de chasseur, de la liberté et de férocité. Mais ce n'est là qu'une facette de ce canidé, et une facette de ce que signifie être un homme.

 Oui, les loups mâles alpha sont sauvages, agressifs et ne laisse aucune chance à sa proie. Mais ce sont également des êtres protecteurs, nourrissants au pelage doux.

Donc, si vous voulez vraiment devenir alpha comme un loup, vous devrez faire plus que devenir une bête de somme et d’avoir une fourrure épaisse. Vous devrez également devenir un père de famille engagé et dévoué, un père aimant et protecteur.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.